L’inscription à la newsletter du site challenge est mis en œuvre par GRTgaz, dont le siège social est situé au 6, rue Raoul Nordling, 92270 Bois Colombes.

Le responsable de traitement a nommé un Data Privacy Manager, que vous pouvez contacter par courrier à l’adresse suivante GRTgaz – Data Privacy Team – Immeuble Cityzen, 6 rue Raoul Nordling, 92270 Bois-Colombes ou par email à l’adresse suivante grtgaz-lil@grtgaz.com.

L’inscription vous permet d’une part de recevoir des communications et d’autre part d’être contacté  à l’issue de la période de candidature pour ensuite recevoir les appels à projets.

La collecte et le traitement de vos données étant fondée sur votre consentement, vous êtes informés que vous avez la possibilité de le retirer à tout moment en suivant la procédure de désinscription.

Les destinataires de données sont le responsable de traitement GRTgaz.

La durée de traitement des données est limité au temps pendant lequel vous êtes inscrit à nos services de communication, étant entendu que vous pouvez retirer votre consentement et vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription.

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous pouvez, pour des motifs légitimes, exercer votre droit d’accès et de rectification des données, vous opposer ou obtenir la limitation du traitement des données vous concernant, ou obtenir l’effacement de ces données dans les meilleurs délais. Vous pouvez également exercer votre droit à la portabilité des données ainsi que votre droit de ne pas faire l’objet d’une décision individuelle automatisée.

Ces différents droits s’exercent auprès la Data Privacy Team de GRTgaz par courrier électronique à l’adresse grtgaz-lil@grtgaz.com ou par courrier postal à l’adresse suivante : GRTgaz – Data Privacy Team – Immeuble Cityzen, 6 rue Raoul Nordling, 92270 Bois-Colombes, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.

Vous êtes également informé que vous pouvez faire valoir vos droits auprès de la CNIL au sujet du traitement de vos données par GRTgaz.

Challenge 1-Multiplier les points de mesure de pression sur le réseau

SCEMS est un bureau d’études spécialisé dans l’ingénierie mécanique, l’informatique appliquée et l’électronique. Notre savoir-faire dans ces trois domaines nous permet de répondre aux besoins de nos clients avec des solutions novatrices à la pointe de la technologie. Nous les accompagnons à travers toutes les étapes du cycle de vie d’un produit : dès la définition du besoin, jusqu’à sa mise en route ou son démantèlement.

Challenge 2-Mesurer à distance la température au sol à proximité des canalisations

SENSEOR, PME à l’esprit start-up, conçoit et fabrique des capteurs très innovants, sans fil et sans batterie, en exploitant la technologie SAW. Ces capteurs permettent la mesure de température au cœur des équipements industriels, des moteurs, des équipements électriques, dans des endroits inaccessibles comme les canalisations enterrées, ou sur des éléments en rotation ou mobiles.

Challenge 3-Sécuriser les raccordements sous haute pression

Le Centre technique des industries mécaniques a été créé en 1965, à la demande des industriels de la mécanique afin d’apporter aux entreprises des moyens et des compétences pour accroître leur compétitivité, participer à la normalisation, faire le lien entre la recherche scientifique et l’industrie, promouvoir le progrès des techniques, aider à l’amélioration du rendement et à la garantie de la qualité.

Challenge 4-Limiter la condensation d’hydrocarbures dans les compresseurs

MICEL, filiale du groupe ADDEV s’appuie sur un vaste panel de technologies et sur deux activités :

ISOLANTS & FILMS (Conception et transformation d’isolants, de pièces et de films techniques)

ADHESIFS & COLLES (Conception et vente de solutions d’assemblage technique (pièces et rubans adhésifs, colles), proposant également des solutions de découpe et du conditionnement à façon)

Challenge 5- Mesurer la vitesse instantanée de soudage sur les canalisations

GRTgaz réalise régulièrement des opérations de soudage sur ses infrastructures (principalement des tuyauteries, parfois de gros diamètre) en service ou hors gaz. À cette fin, GRTgaz recherche un dispositif permettant de mesurer la vitesse instantanée de soudage, adapté aux spécificités du soudage rencontrées au sein de l’entreprise. 

Challenge 6- Concevoir un forum des métiers virtuel

Biin ce sont deux compétences réunies : design et développement. Solution unique et nouvelle, réfléchie et facile. biin est spécialisée dans le développement des systèmes d’informations publiques connectés. Nous pensons les nouvelles technologies par les nouveaux usages.

Challenge N°1-Déterminer le positionnement précis des réseaux enterrés de GRTgaz

TT Géomètres Experts est à la fois une société coopérative de Géomètres Experts et un bureau d’études techniques et infrastructures. La maîtrise des techniques topographiques et foncières est au cœur des compétences de cette entreprise novatrice et désormais elle propose également des services de qualité dans les domaines de la photogrammétrie, la cartographie…

Challenge N°2-Réduire toujours plus les émissions de gaz à l’atmosphère

DNV GL propose des services de classification et de conformité technique, conjointement à des services d’ingénierie informatique et logicielle et d’expertise indépendante pour les industries maritime, pétrolière, gazière et énergétique. La structure opèrent dans plus de 100 pays et compte plus de 16 000 professionnels.

Challenge N°3-Mesurer facilement et précisément la consommation de gaz lors du challenge EducEco

Alicat Scientific est une société spécialisé en contrôle de débit rapide, le plus rapide au monde! Du développement de nouveaux matériaux à la surveillance du fonctionnement de l’atmosphère et au-delà, leurs produits de flux et de pression accélèrent l’évolution de la science et de la technologie à travers le monde.

Challenge 4-Optimiser la réception des livraisons vers les centres de dépôts

Consignity est une startup spécialisé dans la logistique du dernier kilomètre. Elle propose des solutions reposant sur des consignes et/ou containers avec différents types d’usages en s’adaptant au besoin du client. Des solutions adaptables et ajustables sur mesure.

Challenge 5-Valoriser les émissions de gaz issus des boucles rapides d’échantillonnage, utilisées pour l’analyse des gaz

L’EBI est l’école de Biologie Industrielle qui fait partie des 210 écoles d’ingénieurs françaises. Sa particularité est son laboratoire EBInnov qui s’intéresse à toutes les étapes du cycle de la vie des produits : recherche d’actifs, éco – conception, formulation, évaluation de l’efficacité, toxicologie, microbiologie, analyses de texture et sensorielle, durée de vie, pilotes et procédés.

Challenge 6-Analyser le biométhane en limitant ou supprimant l’échantillonnage du gaz

MECI est un expert en solutions de comptage transactionnel de gaz et liquides, il assure l’accompagnement dans la mise en œuvre ou la rénovation des systèmes de mesurage, d’analyse, de télé-exploitation et de supervision. MECI est agile dans l’industrie, particulièrement pétrolière et gazière. Acteur innovant et fournisseur historique de GRTgaz.

Challenge n°1-Digitalisation de la Direction Juridique

Legisway propose à GRTgaz une solution informatique pour aider la direction juridique à gagner en performance, sur les activités de conseils, de litiges, de contrats, de bases documentaires, etc. Les premiers tests débutent au premier trimestre de 2019 !

Challenge N°2- L’internet industriel des objets en zone gaz

SRETT aura bientôt la certification ATEX pour permettre l’utilisation de ses capteurs connectés (communication par LoRaWAN) dans le réseau GRTgaz. Ces capteurs permettront d’accroitre la sécurité du personnel et des installations par la remontée de mesures de détection de gaz et de mesures d’atmosphères périodiques en particulier.

Challenge N°3- Assurer une inspection « visuelle » précise d’équipements industriels

L’Appel à Projet N°3 n’a pas de lauréat ! Des solutions très intéressantes ont été identifiées mais répondent partiellement à la problématique ou ne sont pas suffisamment matures pour le besoin des métiers qui est de court terme. Merci à tous les participants !

Challenge N°4 - Détection et quantification des défauts métalliques non visibles sur les canalisations

ROBOPLANET propose à GRTgaz une solution robotique permettant de réaliser des mesures précises de la corrosion des calorifuges par utilisation des courants de Foucault pulsés. La première étape du partenariat a consisté en une analyse de faisabilité pour un dimensionnement optimal de la solution. Ce début d’année sera consacré à la réalisation de tests en situation réelle.

Challenge N°5- Protéger les réseaux en acier de GRTgaz vis-à-vis des effets de l’hydrogène

CATALYSE propose à GRTgaz une solution de revêtement à froid hybride (organique et non-organique) multicouche. Prochaine étape : la signature du partenariat pour lancer le développement de la formule !

Challenge N°6-Entretien paysager de sites industriels sans produit phytosanitaire

Netcryo est une société spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements de désherbage et de nettoyage par cryogénisation. Elle propose des solutions mobiles autonomes permettant à la fois d’effectuer certains nettoyages industriels et du désherbage de zones de faible largeur (inférieures à 4/5 cm) sur tout support.

Challenge nº7

Challenge N°7-Gestion Dynamique Des Parkings

A l’heure actuelle, nous attendons de voir comment se déroule la vie sur le nouveau site GRTgaz de Lyon avant de lancer une collaboration avec une des entreprises pré-sélectionnées au cours de cet Appel à Projet.

Candidature 2019

Parlez-nous de vous !

(Entre 4 et 10 lignes max.)

Le lauréat est BIIN

Biin ce sont deux compétences réunies : design et développement. Solution unique et nouvelle, réfléchie et facile. biin est spécialisée dans le développement des systèmes d’informations publiques connectés. Nous pensons les nouvelles technologies par les nouveaux usages.

Contexte

En interne

Les salariés GRTgaz sont acteurs de leur parcours professionnel au travers notamment de choix de formations et des entretiens annuels réalisés avec leur responsable. Or la mobilité interne à GRTgaz souffre d’une méconnaissance par les salariés des métiers et des passerelles possibles d’un métier à l’autre.

Pour alimenter leur réflexion sur leur évolution professionnelle, les salariés ont besoin de s’informer facilement sur les métiers, les attentes de l’entreprise, les perspectives liées à la GPEC. Or à ce jour au sein de GRTgaz, aucune solution ne permet de relier efficacement les compétences d’un salarié et les emplois envisageables correspondant à ces compétences ou d’identifier les emplois présentant des profils de compétences proches.

Un chantier vient d’être lancé qui vise à disposer à l’horizon fin 2016 d’un référentiel emplois & compétences rationnalisé et exploitable (objectif de l’ordre de 300 emplois, 300 compétences).

En externe

Vis à vis de l’externe, dans le cadre de sa marque employeur, GRTgaz a besoin de promouvoir ses métiers, leur diversité et les perspectives de carrières, d’attirer les jeunes en situation scolaire vers les filières de formation aboutissant sur ces métiers.

Les outils existants permettant de communiquer sur les métiers ne sont pas interactifs (plaquettes, documentations), pas toujours tenus à jour et peu adaptés à un public externe jeune. A ce jour chez GRTgaz, les solutions les plus efficaces sont les évènements d’échanges, de contact direct avec les salariés ou les candidats, ou jeunes scolaires (forums des métiers, interventions dans les écoles etc.) mais cela nécessite un investissement important.

Afin de répondre à cette problématique, GRTgaz s’est engagé dans la création de vidéos métiers courtes et adaptées à ce public et dans le développement d’une communauté de salariés ambassadeurs.

Problématique

En fonction des compétences d’un salarié ou d’un candidat, comment identifier les parcours possibles vers d’autres métiers et se projeter à terme sur l’évolution de sa carrière professionnelle ?

Comment rendre attractifs les métiers en tension ?

Comment permettre aux RH d’identifier les métiers d’entrée correspondant à un emploi en vacance ?

Comment améliorer le pilotage des compétences par les RH ? 

Les finalistes

Pas de lauréat pour cet appel à projet

Contexte

GRTgaz réalise régulièrement des opérations de soudage sur ses infrastructures (principalement des tuyauteries, parfois de gros diamètre) en service ou hors gaz. Les procédés de soudage employés sont :

Le soudage  à l’électrode enrobée
Le soudage TIG (Tungsten Inert Gas)

Dans les deux procédés de soudage évoqués plus haut, la pénétration de la soudure et sa qualité sont quasiment exclusivement déterminées par un paramètre : l’énergie de soudage apportée.

Afin d’améliorer la performance dans la réalisation des soudures, GRTgaz développe un projet de mise à disposition de cette information en temps réel au soudeur.

À cette fin, GRTgaz recherche un dispositif permettant de mesurer la vitesse instantanée de soudage, adapté aux spécificités du soudage rencontrées au sein de l’entreprise. 

Le lauréat est MICEL

MICEL, filiale du groupe ADDEV s’appuie sur un vaste panel de technologies et sur deux activités :

ISOLANTS & FILMS (Conception et transformation d’isolants, de pièces et de films techniques)

ADHESIFS & COLLES (Conception et vente de solutions d’assemblage technique (pièces et rubans adhésifs, colles), proposant également des solutions de découpe et du conditionnement à façon)

Contexte

Le gaz naturel qui circule dans les 32.000km de canalisations du réseau GRTgaz perd de la vitesse et de la pression au fur et à mesure de son parcours. Il faut donc le re-comprimer à intervalles réguliers.

GRTgaz compte 27 stations de compression réparties sur le réseau tous les 150 à 200 km. Leur rôle est de compenser les pertes de charges dues aux frottements lorsque le gaz naturel circule dans les canalisations. Elles soutiennent les besoins de pression du réseau. Certaines d’entre elles sont équipées d’interconnexion afin d’orienter le gaz naturel dans différentes directions selon les besoins.

Les stations de compressions peuvent être équipées de différents types de compresseurs. Les compresseurs centrifuges sont les plus répandus sur le réseau français avec 65 compresseurs centrifuges installés. Dans un compresseur centrifuge, le gaz est accéléré par entraînement centrifuge, puis freiné dans un diffuseur qui convertit l’énergie cinétique en pression. 

Problématique

Comment éviter la formation de condensats lors du passage du gaz dans les garnitures sèches des compresseurs ?

Comment limiter les fuites de gaz des compresseurs centrifuges à l’atmosphère ?

Peut-on lier ces deux problématiques ? 

Les finalistes

Le lauréat est CETIM

Le Centre technique des industries mécaniques a été créé en 1965, à la demande des industriels de la mécanique afin d’apporter aux entreprises des moyens et des compétences pour accroître leur compétitivité, participer à la normalisation, faire le lien entre la recherche scientifique et l’industrie, promouvoir le progrès des techniques, aider à l’amélioration du rendement et à la garantie de la qualité.

Crédit photo ©CorinneJamet

Contexte

Des instruments de mesure sont installés sur l’ensemble du réseau de GRTgaz. Pour raccorder ces instruments de mesure, des dispositifs à vis sont installés sur les tuyauteries qui sont sous haute-pression.

Ces dispositifs sont constitués de tuyauteries à assemblages vissées aux extrémités ou emboitées, plus ou moins proches des tuyauteries (1 ou 2 mètres en moyenne).
Sous l’effet mécanique de la pression du gaz dans les tuyauteries, ces dispositifs peuvent subir des arrachages

Problématique

Comment éviter le raccordement aux installations de certains de nos équipements ?

Comment raccorder des appareils sous haute pression en toute sécurité ?

Comment s’assurer que les raccordements entre instruments tiennent durablement la pression sans risque d’éjection ?

Comment contrôler la bonne mise en place du raccord ?

Ou comment prévenir et sécuriser une éventuelle éjection? 

Les finalistes

Le lauréat est SENSEOR

SENSEOR, PME à l’esprit start-up, conçoit et fabrique des capteurs très innovants, sans fil et sans batterie, en exploitant la technologie SAW. Ces capteurs permettent la mesure de température au cœur des équipements industriels, des moteurs, des équipements électriques, dans des endroits inaccessibles comme les canalisations enterrées, ou sur des éléments en rotation ou mobiles. Les solutions de monitoring basées sur les capteurs SAW de SENSeOR sont parmi les plus innovantes : les capteurs sont sans fil, totalement passifs, ne nécessitent pas de maintenance et bénéficient d’une autonomie illimitée.

Crédit photo ©CorinneJamet

Contexte

GRTgaz construit tous les ans une centaine de kilomètres de canalisations sur le réseau de gaz français. La construction d’une canalisation de transport de gaz est réalisée « en ligne » du positionnement bout à bout des tubes, à leur soudage, leur installation en tranchées et le remblai de la tranchée.

Après remblai du tronçon installé (souvent plusieurs dizaines de km), celui-ci doit subir des épreuves hydrauliques réglementaires de résistance mécanique et d’étanchéité. Ces épreuves consistent à : remplir le tronçon d’eau, le mettre sous pression, réaliser les tests et essais de résistance et d’étanchéité, vidanger le tronçon éprouvé. Le raccordement des différents tronçons constitue la canalisation qui est essuyée puis séchée avant mise en service.

Pour réaliser les calculs d’étanchéité, une des variables qui doit être mesurée est la température du sol le long de la canalisation, à proximité immédiate de la génératrice médiane. L’évolution de la pression en fonction de la température est ainsi calculée et permet de déterminer la présence éventuelle de fuites.

Pour relever les températures, les techniciens viennent brancher leurs appareils de mesure sur des sondes platine 100 Ohm installées tous les kilomètres au niveau de la canalisation enterrée.
Pour les tronçons de gros volume, ces relevés sont effectués quotidiennement pendant 7 jours, tous les kilomètres, sur l’ensemble du tronçon installé. Cela implique des contraintes fortes pour les techniciens : déplacements sur plusieurs dizaines de kilomètres, dans des conditions climatiques parfois difficiles, incluant les weekends. Ces points de mesures sont isolés de toute source d’énergie.

De plus, la qualité de la mesure est primordiale (précision de 0,1°C exigée). La détection de fuites pourrait être améliorée. Les résultats obtenus avec les méthodes de relevés classiques conduisent très souvent à des calculs ne démontrant pas, de façon certaine, la qualité de l’ouvrage construit.
Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les contraintes réglementaires derrière cette problématique, vous pouvez consulter le Code GESIP.

Problématique

Comment éviter le déplacement de techniciens sur de longues distances lors de la construction de nouvelles canalisations pour des mesures de température ?

Comment effectuer ces mesures de température à distance avec précision et fiabilité ?

Les finalistes